You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Chargement...

Job

Introduction

La mission d’aide au lien s’adresse aux familles ou à toute personne vivant une situation où la relation parent(s)-enfant(s) est interrompue, difficile ou conflictuelle. Son cadre neutre et sécurisant favorise des rencontres pour permettre à un lien d’exister, de se reconstituer ou d’être maintenu.



Job

Nos objectifs sont les suivants :

  • Préparer et accompagner des rencontres parent(s)-enfant(s) pour favoriser le maintien du lien.
  • Aider les parents et les enfants à mettre leur créativité, leur imagination et leurs différentes ressources à la recherche de solutions constructives dans l’intérêt de leur enfant.
  • Etre un espace bienveillant et sécurisant où l’enfant et l’adulte peuvent se rencontrer au-delà des conflits, des ruptures ou de l’incarcération.
  • Apporter une écoute respectueuse des attentes et préoccupations de chacun.
  • Permette à l'enfant de se construire par rapport à ses origines et son histoire sans porter le poids du conflit parental.



Quand intervenons nous ?

  • soit sur base d’une décision judiciaire (Tribunal de la Famille), d’une décision du Service de Protection Judiciaire, d’une demande du Service d’Aide à la Jeunesse.
  • Soit sur base de demandes spontanées (parent détenu, familles, avocats…).

Notre méthodologie

Au siège de l’ASBL


Notre service s’adresse au proche d'un mineur qui ne vit pas avec celui-ci pour maintenir, créer ou restaurer la relation entre eux, notamment en organisant des rencontres dans un lieu tiers adéquat et encadrées par un intervenant social.


  • Nous accompagnons les situations de manière évolutive et transitoire.
  • Un entretien préalable a lieu en début de prise en charge, pendant lequel le service prend le temps de comprendre la réalité de chaque partie, de discuter de la contrainte si il y a contrainte (jugement par exemple), de présenter le mode de fonctionnement du service et de présenter le règlement d’ordre intérieur .
  • Au début et à la fin de chaque rencontre il y a un temps d’arrêt et de discussion avec chacun (parents et enfants).
  • Après quelques mois, nous organisons des entretiens de suivi, des entretiens d’évolution et des entretiens parentaux (sauf exceptions) pour favoriser l’évolution de la situation en prenant en considération les réalités et ressentis de chacun.
  • Au cours de notre accompagnement, les parents trouvent parfois un terrain d’entente concernant les enfants. Nous encourageons ce type d’évolution et aidons à la rédaction d’accords entre les parties sous forme de convention qui précise les modalités pratiques du droit de visite du parent visiteur. Certains parents choisissent alors d'arrêter l’action judiciaire. Ils en informent leur avocat ou demandent que ladite convention soit entérinée dans un Jugement.

A la prison de Marche-en-famenne


  • Nous proposons un accompagnement évolutif et individualisé .
  • Un premier entretien a lieu au début de chaque prise en charge, pendant lequel l’intervenant de la mission prend le temps de comprendre la réalité de chaque partie, de discuter de la contrainte si il y a contrainte (jugement par exemple), de présenter le mode de fonctionnement du service et de présenter le règlement d’ordre intérieur.
  • Nous proposons et encadrons des visites individuelles ou collectives ainsi que des fêtes familiales en partenariat (au besoin) avec le service Itinérance de la Croix-Rouge afin de véhiculer les enfants vers l’établissement pénitentiaire.
  • Dans la mesure du possible, l’intervenante rencontre l’enfant dans les locaux de l’Asbl avant la première rencontre avec son parent incarcéré afin de préparer la rencontre et faire préalablement connaissance.
  • En début et fin de chaque rencontre, il y a un temps d’arrêt et de discussion avec l’enfant sur son ressenti de la visite.
  • Tout au long de l’accompagnement, nous organisons parallèlement aux visites, des entretiens de suivi individuel et de soutien à la parentalité via notamment des groupes de paroles. Nous proposons également des entretiens parentaux par téléphone pour favoriser l’évolution de la situation en prenant en considération les réalités et ressentis de chacun.

A savoir...

Nous ne somme pas :


  • Un lieu d’expertise et/ou de thérapie.
  • Notre intervention se situe généralement en aval de la procédure ou en raison de l’incarcération d’un parent.
  • Notre rôle n’est pas d’évaluer le profil psychologique de nos bénéficiaires ni de rendre un avis sur leurs compétences parentales.

Notre positionnement :


  • Nous pouvons être amenés à nous positionner sur l’évolution des situations, mais nous ne prenons pas de décision sauf danger (pour l’enfant ou pour toute autre personne ou lorsque notre règlement d'ordre intérieur n'est pas respecté.
  • Un rapport est envoyé aux services mandants (Tribunaux, SAJ et SPJ) lorsqu’une nouvelle audience est prévue ou que la situation est revue. Ce rapport est factuel.  L'objectif est que le Juge puisse se faire une idée sur le déroulement des visites et l’évolution de la situation.